Annonce publicitaire Diallo Ibrahima Sory E-mail: dbeck2012@yahoo.fr

CITÉE DANS LE SCANDALE ‘‘PANAMA PAPERS’’ LA SOCIÉTÉ DE MAMADIE TOURÉ VENDAIT DU POULET PÉRIMÉ EN 2009 À CONAKRY

Annonce publicitaire

Avec les révélations des ‘‘Panama Papers’’, l’opinion guinéenne a eu le droit de savoir sur quelques bribes d’informations: une cachette de l’argent sale de dame Mamadie Touré au Panama, loin du pays de sa famille biologique.

C e qui ressemble à un concours fortuit de circonstances que l’on appelle en Afrique la malédiction de s’enfermer dans sa tour d’ivoire pendant que ses parents vivent dans un dénuement total. Malgré cela, nous tenons à souligner que de telles révélations sur les avoirs de dame Mamadie Touré logés dans les paradis fiscaux remettent au goût du jour le débat sur la fiabilité de l’enquête car, jusqu’à preuve, l’affaire ‘‘Panama Papers’’ semble régler des comptes à un certain nombre de personnalités du monde. Puisqu’il existe environ plus de 11 millions de noms de grands du monde impliqués dans cette affaire. En Guinée, cependant, plusieurs journalistes d’investigation sont unanimes à reconnaitre que les auteurs des ‘‘Panama Papers’’ n’en savent pas beaucoup sur Mamadie Touré pour la prendre pour l’épouse de l’ancien président feu le général Lansana Conté. En vérité, il n’existe et n’a existé aucun lien de mariage entre elle et Conté. En République Guinée, il n’a été trouvé aucun document sur ce prétendu mariage. La seule mention d’épouse du chef de l’Etat, sur un papier n’a été retrouvée que sur les documents d’une société dénommée Mantinda and co Limited mais qui ne possède aucun siège social en Guinée. Pourtant suivant les prétentions de dame Mamadie, cette société se réclame de droit guinéen.

Après vérification, nous pouvons écrire qu’en 2009 sous le règne du Capitaine Dadis Camara, cette société était de la liste des celles qui vendaient des poulets périmés pourris en Guinée. Son domicile de Dabompa, commune de Matoto, à Conakry avait été investi à l’époque pour cause de fabrication clandestine des faux médicaments et falsification de billets de banque, en complicité avec des ressortissants étrangers. Un commando du colonel Claude Pivi, actuel ministre chargé de la Sécurité présidentielle, avait fait un assaut de grande envergure et réussi à mettre à sac et à détruire toutes les installations de cette dame à Dabompa. L’événement avait été filmé et fait l’objet d’un reportage de la télévision publique guinéenne. A cette occasion, dame Mamadie Touré a pris la fuite. Quelques temps après, il a été annoncé qu’elle se serait installée en Sierra Leone. C’est à partir de cette date que certaines langues ont commencé à parler comme épouse du chef de l’Etat réfugiée dans un pays voisin. Des élus locaux et même des députés issus de la zone de Forécariah, se souviennent encore qu’après la mort du président Conté, une dame se faisait passer pour sa quatrième épouse à Freetown. Pourtant, comme nous l’écrivions la semaine dernière, aucun membre des familles Touré et Conté ne connait de mariage entre le chef de l’Etat et cette dame qui multiplier les démarches mafieuses pour ternir l’image du père de la démocratie guinéenne. Mamadie avait fait miroiter qu’elle a aidé des sociétés comme HyperDynamics et Global Alumina. L’actuel Premier ministre Mamady Youla, se souvidendra certes de l’humiliation que le ministre des Mines d’alors, en 2005, le très célèbre Dr Alpha Mady Soumah, a fait subir cette dame à Kamsar en présence des ambassadeurs de France, du Canada, et des nombreuses personnalités guinéennes dont Mamandou Sylla Futurelec, lors de l’inauguration du projet Global Alumina dont elle se réclame être actionnaire. Il a fallu le grand coup de maitre du fils du président de l’Assemblée nationale, Elhadj Aboubacar Somparé, en 2006 pour la débouter. Aux dernières nouvelles, l’on apprend que dame Mamadie qui n’a jamais été inquiétée par la justice guinéenne, va être auditionnée par cette justice, en juin prochain.

Ibrahima N’diaye