Annonce publicitaire Diallo Ibrahima Sory E-mail: dbeck2012@yahoo.fr

PORT AUTONOME : QUI EST CE QUI SONT DERRIÈRE LA SUSPENSION BRUSQUE DE L’APPEL D’OFFRES BESC !

Annonce publicitaire

Alors que l’appel d’offres entrait dans sa dernière ligne droite, contre toute attente elle vient d’être suspendue. Brusquement et sans explications.

Il est d’abord important de savoir que c’est : le Ministre Oyé GUILAVOGUI  Ibrahima Kalil KABA de la présidence  et le Ministre Mohamed Diané  appuyé par sa nièce Fatima KALOKO  qui font  le lobbying de la société Phoenix dans cette affaire.

Le ministre Oyé n’ayant pas remplit sa part de marché c’est-à-dire changer les critères de sélections au profit de la société Phoenix TFS, se retrouve seule avec un appel d’offre suspendu. Parcequ’au dépouillement du 18 avril 2017 il s’est avéré que sur les 10 sociétés consultées, seules 4 sociétés ont été soumissionné: ATPMS, TC&T, MCDC Group et Catalyst Business Solutions.

A qui profite donc cette suspension ?

A rappeler, que L’Appel d’offres a été relancé le 03/04/17 sur la base de ce cahier des charges modifié, puis adressé à une liste restreinte encore élargie de 10 soumissionnaires dont entre autres; Catalyst Business Solutions, SMRR, Phoenix, TC&T, Guinea Global Solutions, Antaser Afrique, MCDC Group, Gentina Telecom, Link International Holding.
Un candidat interpelle alors le Ministère des Transports pour demander un report de la date limite de l’appel d’offres, ce qui est refusé car l’Appel d’offres court depuis juin 2016. L’ensemble des soumissionnaires sont avisés des réponses apportées par email daté du 06/04/17.
Le 13/04/17, la société française Phoenix, essayant une nouvelle fois de manipuler le processus, envoie un nouveau courrier au Ministère des Transports se plaignant, une fois n’est pas coutume, des critères de l’appel d’offres et ce, en complète infraction au Code des Marchés Publics en Guinée.
Le consultant est sollicité et le Ministère des Transports transmet sa réponse à l’ensemble des soumissionnaires le 14/04/17.
L’échéance de l’Appel d’offres étant fixée au 18 avril 2017, le dépouillement des offres reçues a bien lieu à 10H30 le 18 avril 2017, confirme une note interne avant d’être suspendu la semaine dernière une nouvelle fois.
Mais le trait particulier de ce coup de maitre tordu, c’est le fait que la société Phonenix pointe un doigt accusateur sur son complice le Ministre des transports Oyé Guilavogui qui selon le film de l’appel d’offre s’est toujours prêté à leurs jeux.

Ce fait nous a amené à encore enquêter plus profondément sur les liens de la société Phoenix et du Ministre des transports. Là nous découvrons que c’est l‘entreprise française Phœnix TFS qui n’a pas pu soumissionner sur les 10 sociétés contacté  au départ qui est  derrière cette décision dans le but de faire capoter purement et simplement tout le processus  en chargeant  le Ministre  Oyé.

Nous avons donc creusé pour connaitre et comprendre les affairistes qui font main basse sur cette affaire.

Contre tout attente, nous découvrons que Fatima KALOKO a passé les 3 derniers mois dans les bureaux du Ministère des Transports et des Marchés Publics en usant des épaules de son oncle  pour que les critères du DAO puissent être favorables à Phœnix et que pire, qu’elle a été renvoyée de Ecobank Congo pour détournement de fonds (les preuves seront très bientôt disponible) et de AMR sont dernier employeur à date, pour chantage, extorsion de fonds et abus de confiance.

Par la même occasion, nous découvrons que PATRICK EMERIAU Qui continue de signer les documents officiel de la société Phoenix n’est plus depuis  01 février 2017 le Directeurs Général de la société. (En dessous la preuve)

Les autorités guinéennes doivent être extrêmement vigilantes sur ce point pour éviter de se faire pointer du doigt par les autorités internationales en charge de la régulation du transport. Nous attendons vivement une réaction du Ministre d’état des transports sur cette affaire qui perdure.

Affaire à suivre …