Annonce publicitaire Diallo Ibrahima Sory E-mail: dbeck2012@yahoo.fr

Un bijoutier achève la première exportation d’or artisanal responsable et libre de conflit provenant de l’est du Congo au Canada

Annonce publicitaire
 
C’est la première fois qu’un bien de consommation fabriqué à partir d’or artisanal libre de conflits au Congo est entièrement traçable, de la mine au consommateur
OTTAWA, Canada, 26 juin 2017/ — Partenariat Afrique Canada (www.PACweb.org) et Fair Trade Jewellery Co. annoncent la première exportation d’or artisanal libre de conflit et traçable de la République démocratique du Congo vers le Canada.

Cet événement important survient un mois après que Partenariat Afrique Canada eut annoncé que le projet Or juste a mis en place un système de traçabilité pour l’or artisanal, le rendant légal et libre de conflit en RDC grâce à une chaîne d’approvisionnement fiable, du site minier jusqu’à l’exportateur.

Fair Trade Jewellery Co., un bijoutier de Toronto qui fait œuvre de pionnier en approvisionnement responsable, développement durable et vente au détail, a importé trois barres aurifères (238 grammes) vers le Canada.

En quelques jours à peine, l’équipe torontoise a affiné, allié et conçu quatre bagues en or artisanal libre de  conflits et extraits de façon responsable. Chacune d’entre elles est munie d’un numéro de lot gravé qui retrace la mine précise dans la province d’Ituri en RDC, d’où provient l’or.

« S’approvisionner au Congo était un processus extrêmement ambitieux et inédit. Cela dit, nous en étions convaincus et avions les moyens de le mener à terme grâce aux partenaires que nous avions sur place, comme Partenariat Afrique Canada », a indiqué Robin Gambhir, cofondateur de Fair Trade Jewellery Co.

« Cela fait plus de dix ans que nous certifions que nos matériaux proviennent de sources responsables. Nous sommes donc ravis d’ajouter Or juste aux options que nous proposons actuellement aux clients en matière d’or. La garantie que nos matériaux peuvent être entièrement retracés jusqu’aux communautés est une façon d’encourager le développement local et, comme entreprise, d’influencer encore plus la vie de nombreux intervenants », a ajouté le cofondateur.

Partenariat Afrique Canada a lancé Or juste comme projet pilote en 2015 dans la province d’Ituri. Ce projet incite les mineurs d’or artisanal à distribuer leur produit à des exportateurs légaux et, à terme, à des consommateurs responsables, et à offrir un prix juste et transparent ainsi qu’un renforcement des capacités, comme l’assistance technique aux mineurs en échange de ventes légales. Les mineurs apprennent de meilleures techniques d’exploitation et reçoivent de l’équipement du projet Or juste. En contrepartie, l’or qu’ils produisent doit être l’objet d’un suivi et vendu de manière légale.

Actuellement, le projet compte plus de 600 mineurs inscrits dans six sites.

La démarche de Fair Trade Jewellery Co. d’importer de l’or constitue une étape importante, alors que le projet s’officialise grâce à une chaîne d’approvisionnement fiable qui relie le site minier et l’exportateur en RDC. Le bijoutier travaille par ailleurs en tandem avec sa société sœur, la jeune entreprise torontoise de logiciel Consensas, pour retracer l’or de l’exportation jusqu’au consommateur.

« Cette exportation de Bunia (RDC) à Toronto est la preuve qu’il est possible d’offrir aux clients canadiens et internationaux de l’or artisanal, traçable et libre de conflit du Congo. En fait, la beauté, c’est d’avoir montré qu’on peut obtenir pour chaque gramme d’or des données fiables, qualitatives et quantitatives, qui indiquent la provenance et les intervenants qui participent à son extraction, sa production et son commerce », a indiqué Joanne Lebert, Directrice Générale, Partenariat Afrique Canada.

« L’industrie ne peut plus faire l’autruche et affirmer qu’il est impossible d’exercer un devoir de diligence dans des chaînes d’approvisionnement de l’or, car nous avons montré le contraire », a-t-elle indiqué.

Partenariat Afrique Canada s’appuiera sur les contraintes rencontrées durant cette exportation (taxes élevées à l’exportation, restrictions de transport, paperasserie administrative) pour demander au gouvernement congolais d’améliorer les conditions du commerce légal et de l’investissement responsable.

Le financement pour le projet Or juste de Partenariat Afrique Canada provient d’Affaires mondiales Canada, ainsi que de l’USAID par l’entremise du projet Capacity Building for Responsible Minerals Trade (CBRMT) et de l’Organisation internationale pour les migrations.

Distribué par APO pour Partnership Africa Canada (PAC).