Dans sa diatribe rythmée de haine et de mépris en réponse au leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Mori Diané tire sur tout ce qui